En quoi consiste le dégroupage ADSL ?

Le dégroupage ADSL a été mis en place dans le cadre de l’instauration de la libre concurrence par l’Union européenne dans ses pays membres. Cette démarche a permis aux nouveaux opérateurs de télécommunication d’exploiter le réseau téléphonique français de France Télécom.

Il faut savoir que tout le réseau téléphonique français appartient à l’opérateur historique France Télécom. Avec le dégroupage, ce dernier doit céder une part de son réseau afin que les concurrents alternatifs puissent l’utiliser pour proposer eux aussi leurs prestations. Ce qui offre une concurrence réelle au niveau des offres ADSL, de téléphonie fixe, mobile ainsi que les chaines de télévisions numériques.

Grâce au dégroupage, les autres opérateurs peuvent exploiter les installations de France Télécom. Cela se fait par l’intermédiaire des nœuds de raccordement (NRA) et de la boucle de l’opérateur historique. En effet, les NRA sont des centraux téléphoniques qui regroupent plusieurs lignes. Actuellement ils sont près de 15000 sur tout le territoire. C’est en installant un équipement DSLAM sur les NRA que les opérateurs alternatifs comme Orange, Free ou Bouygues peuvent les dégrouper. En terme général, France Télécom loue ces centraux à ses concurrents pour que ceux-ci puissent y poser leurs installations.

Les avantages du dégroupage ADSL

Le dégroupage ADSL a permis aux consommateurs de profiter de différents abonnements internet à des prix compétitifs. Cela est dû à la volonté des opérateurs alternatifs à proposer des forfaits adaptés aux besoins d’un large public. Grâce au dégroupage, les clients sont libres de choisir le fournisseur d’accès internet de leurs choix. En cas d’insatisfaction, ils peuvent résilier à un forfait à tout moment pour profiter d’une offre plus intéressante. Le dégroupage a également contribué à la mise en place des offres internet triple play et quadruple play. Ce qui inclut  les services de connexion internet, la téléphonie fixe, la télévision ainsi que les forfaits mobiles dans un seul contrat.

Types de dégroupage

Il y a actuellement 2 types de dégroupage en France. Le dégroupage partiel et le dégroupage total. Cela dépend en partie de l’éligibilité de la ligne téléphonique, mais aussi des services que les clients veulent profiter. Avant d’expliquer la différence entre ces deux termes techniques, il faut savoir que le fonctionnement des lignes téléphoniques repose sur deux fréquences, dont une basse et une haute. La fréquence haute sert à transférer les données tandis que la basse permet de véhiculer la voix.

Pour le cas des lignes à dégroupage partiel, les clients peuvent souscrire à une offre ADSL de leurs choix sur la ligne à haute fréquence. Par contre, ils doivent faire appel à France Telecom pour profiter de service de téléphonie sur la basse fréquence. En somme, les clients dégroupés travaillent en collaboration avec 2 opérateurs distincts. France Télécom pour la téléphonie fixe et le FAI de leurs choix pour la connexion internet.

Dans le cadre d’un dégroupage total par contre, la totalité des services de téléphonie et de connexion internet est assurée par les opérateurs alternatifs. Ces derniers louent les installations de France Télécom pour pouvoir utiliser les deux fréquences à leurs fins. Pour les lignes dégroupées totalement la tarification des différentes prestations est regroupée en une seule facture même pour les offres triple et quadruple play.