Hausse des tarifs de location des lignes ADSL : Free et Bouygues menacent l’ACERP

Bouygues Telecom et Free ont réagi face à la décision de l’ARCEP d’augmenter les tarifs de location des lignes ADSL. Les deux opérateurs menacent d’arrêter le déploiement de la fibre optique.

Free et Bouygues s’attaquent à l’ACERP

L’ACERP a décidé d’appliquer un nouveau prix de location de la ligne ADSL qui sera fixe d’ici 2017. De ce fait, Free et Bouygues se sont alliés pour envoyer une lettre menaçante au gendarme des télécoms. Ils évoquent dans la lettre leur mécontentement sur la hausse de prix de l’ADSL, celle-ci n’est pas du tout justifiée. Rappelons que l’ARCEP voulait se développer et proposer un encadrement tarifaire de dégroupage en décidant de changer la location mensuelle de l’ADSL à 9,45 € si elle était à 9,05 €, soit 0,40 € d’augmentation. Une augmentation qui semble peu, mais ce surcoût représente un milliard d’euros à peu près à verser pour les deux opérateurs. Cela pourrait casser leur pouvoir en tant qu’investisseur au fil des années, car le prix de l’ADSL monte alors que le nombre de foyers abonnés diminue. Aux dernières statistiques, on a recensé 23,15 millions d’abonnés au troisième trimestre 2014, le chiffre a diminué à 21,95 millions au second trimestre 2015.  

Free et Bouygues envisagent de ne plus investir dans la fibre optique

Suite à la hausse des tarifs imposés par l’ARCEP, les deux opérateurs envisagent de ne plus investir dans la fibre optique s’il ne revient pas sur sa décision. Une menace qui pourrait affecter l’objectif du Gouvernement qui est de populariser la fibre optique sur le territoire français d’ici 2022.

Les dirigeants de Bouygues Telecom et de Free affirment que la location actuelle des lignes ADSL est déjà très rentable pour Orange et que l’ACERP n’a aucune raison de porter des modifications aux tarifs. Les deux opérateurs évaluent à 1 milliard les sommes versées à Orange pour la location de l’ADSL, un montant déjà considérable pour le groupe. L’augmentation de 40 centimes rapporterait environ 56 millions d’euros par an pour Orange, sans qu’il ait à faire des efforts supplémentaires, Free et Bouygues ripostent face à ces millions.

Par conséquent, les tarifs actuels ne doivent pas changer ni modifier si tous les autres fournisseurs d’accès internet investissent ensemble sur la mise en place de la fibre optique dans tout le territoire français. En plus, ce changement tarifaire sera forcément en défaveur des clients, car ce seront eux aussi les prochaines victimes de la hausse des prix après leur fournisseur.

 

Publié par

Jeannine Hervé

Jeannine Hervé

Je surf sur Internet dès que j'ai réussi à convaincre mes parents d'acheter un modem 56K à la maison :) Car internet doit être accessible à tous, je me devais de rejoindre ce comité de rédaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *